iPhonologie.fr

Menutitle>Menu

Marché de la vidéo : iTunes perd du terrain Amazon, Comcast et Netflix sont très agressifs

En 5 ans, les parts de marché d’iTunes ont diminué de moitié. Néanmoins, le chiffre d’affaires a augmenté et Apple mise toujours sur ce service.

La part d’iTunes a fondu de moitié en 5 ans

 

Selon une étude publiée par The Wall Street  Journal, iTunes détient entre 20 et 35 % du marché de la vidéo. Pourtant, en 2012, plus de la moitié des cinéphiles ont utilisé cette plateforme pour effectuer leurs achats. Autrement dit, Apple a perdu 50 % des parts de marché en 5 ans. L’agressivité des concurrents explique cette baisse. Parmi les principaux adversaires de la marque à la pomme figurent notamment Amazon et Comcast.

Au début, Amazon ne s’intéressait pas trop au marché de la vidéo numérique. Ayant constaté la profitabilité du secteur, elle a changé d’avis et maintenant, elle propose dans son bouquet Prime la location et l’achat de films. Étant donné qu’elle possède déjà une base importante de clients, la croissance de cette nouvelle offre fut rapide. D’après les dernières informations, elle détient actuellement près de 20 % du marché.

De son côté, Comcast, le premier opérateur de câble aux États-Unis, a su renouveler son approche. Au début, il complétait ses services par la  location de vidéos. En 2013, il s’est lancé dans la vente et aujourd’hui, sa part atteint 15 % du marché. Cette évolution s’explique aussi par une excellente intégration des nouvelles technologies. Par exemple, son décodeur offre une solution de recherche vocale.

Les consommateurs préfèrent les offres de streaming

Le dynamisme des concurrents explique en partie le recul d’Apple. Les analystes mettent également en avant l’évolution du comportement des consommateurs qui se tournent de plus en plus vers les offres de streaming. L’année dernière, la vente et la location de vidéos ont augmenté de 20 %.  Comparée aux années précédentes, cette croissance est nettement moins importante.  Par exemple, en 2015, le secteur affichait encore 29 % de croissance. Netflix illustre le succès de la nouvelle formule, elle compte plus de 45 millions d’abonnés aux États-Unis et la richesse de son catalogue continue à séduire les utilisateurs.

iTunes représente encore l’avenir pour Apple

Les responsables de la firme de Cupertino soulignent que la baisse de leur part de marché ne se traduit pas obligatoirement par une perte d’argent. Ils affirment au contraire une hausse de leur chiffre d’affaires. D’après les chiffres avancés par le cabinet spécialisé PricewaterhouseCoopers, la vente et la location de vidéo au format digital ont généré 5.3 milliards de recettes aux États-Unis et Apple a largement profité de cette croissance de 12 %.  La marque à la pomme a également su diversifier son offre en multipliant les collaborations avec les studios indépendants. Les contrats d’exclusivité lui assurent une bonne partie de recettes.

Apple compte aussi battre ses concurrents sur leur propre terrain en se lançant dans la production de contenus. La firme de Cupertino a engagé les anciens coprésidents de Sony Pictures Television pour mener à bien cette mission. “Planet of the Apps” le premier programme de la compagnie est déjà diffusé. Grâce à cette stratégie, Apple espère doubler ses recettes d’ici 2020 et réduire ainsi sa dépendance vis-à-vis de l’iPhone.  

>> Lire aussi : Apple trace sa route pour les dix prochaines années

Autres articles

Powered by iPhonologie.fr