iPhonologie.fr

Menutitle>Menu

Microsoft Surface Pro (2017) vs. iPad Pro 12.9 pouces (2017) Et le vainqueur est...

Apple et Microsoft proposent chacune une tablette complète. Surface Pro ou iPad Pro ? Découvrez quelle machine est la mieux adaptée à vos besoins

iPad Pro vs. Surface Pro : zoom sur le design

Apple a choisi de mettre un plus grand écran sur son ordinateur. Toutefois, le châssis de l’iPad Pro n’a pas vraiment augmenté. Ses dimensions affichent 305,7 x 220,6 x 6,9 mm contre 292,10 x 201,42 x 8,5 mm pour la dernière Surface Pro qui est légèrement plus spacieuse, elle est également plus lourde avec une différence minime de 78 grammes. En tant que tablette, les deux machines sont assez volumineuses. Cependant, même avec leurs claviers additionnels, elles restent fines par rapport aux ordinateurs portables.

Le Microsoft Surface Pro Type Cover pèse 315 grammes et ajoute 0,2 pouce à l’épaisseur de la tablette. Comme solution de rechange, un seul clavier est compatible, il s’agit du Brydge 12.3.  La hauteur du clavier intelligent Apple atteint 0,3 pouce et il pèse 340 grammes. S’ils souhaitent utiliser un autre accessoire, les clients ont plus de choix entre le Logitech Slim Combo, le Brydge 12.9 ou le ZAGG Slim Book.

La marque à la pomme est reconnue pour la qualité de son design. Une fonctionnalité de la Surface Pro lui permet de combler son retard : un kickstand intégré. Grâce à lui, l’utilisateur peut changer facilement l’inclinaison de son appareil. La plupart des coques et des claviers pour iPad adoptent une approche similaire, mais rien ne vaut une option originale.

L’écran de l’iPad Pro 12.9 pouces 2017 est plus grand

À première vue, l’écran de 12,9 pouces de l’iPad est légèrement plus grand et que les 12,3 pouces de la Surface. Néanmoins, mesurer la diagonale est une manière très inexacte de juger la taille d’un moniteur. La tablette d’Apple a une surface d’affichage de 200 cm2 tandis que celle de Microsoft plafonne à 174,5 pouces, l’écran de l’iPad Pro est 15% supérieur. D’ailleurs, iI suffit de placer les deux périphériques côte à côte pour remarquer cette différence.

Le ratio explique en partie cet écart. L’iOS présente un ratio de 4: 3 tandis que la Surface Pro est de 3 : 2, ce dernier est nettement plus horizontal alors que le premier est presque carré. Par conséquent, lorsque les deux appareils sont maintenus horizontalement, l’iPad Pro offre presque un pouce d’espace supplémentaire sur le dessus.

La Surface Pro affiche une résolution de 2736 x 1824, tandis que celle de l’iPad Pro atteint 2732 x 2048. La densité de pixels est quasi identique, respectivement 267 ppp et 264 ppp. Enfin, le système d’exploitation utilisé par Apple n’est pas compatible avec une souris ou un trackpad alors que Windows l’est. Cela signifie que lorsqu’ils utilisent un clavier complémentaire, les utilisateurs de l’iPad Pro doivent s’habituer à toucher l’écran régulièrement.

Ports, boutons, haut-parleurs et caméras

La Surface Pro est bien dotée en connectiques : une carte mémoire microSD, un port USB Type-A complet, un Mini DisplayPort et un port Surface Connect pour le chargement. De son côté, l’iPad Pro dispose d’un connecteur Lightning qui gère le chargement et remplit aussi les autres fonctionnalités, mais pas simultanément. Heureusement, certains lecteurs sont compatibles avec Lightning, Apple fabrique également un adaptateur HDMI. Toutefois, c’est plus compliqué comparé à la simplicité de Microsoft.

Le bouton Windows physique brille par son absence sur la Surface Pro. Sur l’iPad Pro, le bouton Home assure aussi le rôle de scanner d’empreintes digitales. Son rival dispose d’une caméra frontale pour la reconnaissance faciale, ce qui est un peu plus pratique. En plus des connecteurs exclusifs conçus pour leurs claviers à clip, ces deux machines possèdent des boutons d’alimentation et des boutons de volume.

Sur la Surface Pro, une paire de haut-parleurs procure une bonne ambiance sonore,  pour écouter de la musique durant le travail ou regarder un film à proximité du périphérique. De son côté, le modèle iOS comporte quatre haut-parleurs et offre plus de sons. Néanmoins, il ne va pas prendre la place d’un système audio dédié, mais deux personnes peuvent regarder un film sur cette tablette sans avoir de problèmes à s’entendre.

Apple a intégré une caméra arrière de 12 mégapixels et un capteur frontal de 7 MP alors que la firme de Redmond propose 8 MP et 5 MP. Grâce à plus de pixels, un flash, une meilleure ouverture et d’autres facteurs, l’iPad Pro réalise de meilleures photos.

La Surface Pro 2017 bénéficie d’un stylet intégré

Microsoft offre le stylet avec sa tablette tandis que l’Apple pencil est un supplément facultatif de 99 euros. La différence est plus profonde, pratiquement tous les utilisateurs de Windows auront besoin d’un stylet, alors qu’il reste un accessoire optionnel pour les fans d’iOS. À quelques exceptions près, les applications Windows ont été conçues par l’intermédiaire d’une souris ou d’un trackpad et incluent donc de nombreux petits contrôles. Les petites icônes à l’écran sont très difficiles à utiliser avec le bout du doigt, nécessitant un stylet à la place alors que dès le départ, tous les logiciels destinés à l’iPad Pro ont été développés pour un contrôle avec les doigts.

Avoir un stylet actif sensible à la pression constitue un bonus pour les utilisateurs de la Surface Pro qui souhaitent écrire sur leur tablette. La firme de Redmond a également multiplié les possibilités avec des mouvements comme la construction de Web Notes sous Windows 10. Heureusement, la situation n’est pas encore alarmante. L’affichage plus large de l’iPad Pro permet une meilleure expérience graphique, le stylet iOS est donc moins indispensable.

iPad Pro vs Surface Pro : comparons leurs performances

Selon le prix, la Surface Pro (2017) utilise un processeur double cœur Intel Core de 7ème génération, un Core m3 de 2.6 GHZ, un Core i5 de 3.5GHz ou encore un Core i7 de 4GHz. L’iPad Pro utilise une puce unique, un processeur Apple A10X Fusion qui comporte six cœurs: trois cadencé à 2,38 GHz pour les tâches nécessitant de la performance et les trois autres, qui ont moins d’énergie, sont destinés à l’exécution de logiciels moins exigeants.

Une comparaison réalisée à l’aide de l’application Geekbench 4 démontre que la version Core m3 de la tablette de Microsoft avait un score nettement moins élevé plus que celui d’Apple au même prix. Le modèle Core i5 est également moins rapide, or il coûte au moins 200 € de plus. La version Core i7 surpasse son rival, mais il faudrait alors débourser 900 € supplémentaires. Globalement l’iPad Pro n’est pas 50% plus rapide que la Surface Pro. Par exemple, l’ouverture de Microsoft Excel sur la Surface Pro m3 prend autant de temps que le lancement d’Apple Numbers sur un iPad Pro.

La Surface Pro peut être configurée avec 4 Go, 8 Go ou 16 Go de RAM tandis que la seule option pour iPad Pro est de 4 Go. Comparer les systèmes d’exploitation est difficile, car Windows et ses applications associées requièrent plus. Ainsi, 4 Go de mémoire vive est suffisant, 8 Go est une quantité généreuse et 16 Go est vraiment excellent. Par contre, une RAM de 4 Go est très généreuse pour un périphérique iOS.

La version basique de l’iPad Pro est livrée avec 64 Go de stockage, les personnes disposées à payer plus peuvent passer à 256 Go ou 512 Go. La Surface Pro démarre à 128 Go et plusieurs déclinaisons sont prévues : 256 Go, 512 Go et 1 To. Bien que le modèle à 1 To coûte près de 3000 €, on peut dire que Microsoft possède un léger avantage sur ce point.

Le logiciel, la vraie différence entre Apple et Microsoft

Windows a été créé pour alimenter les PC de bureau. Au cours des années, il a été modifié pour fonctionner sur des ordinateurs tactiles, sans souris ni claviers physiques. De l’autre côté, iOS a effectué le chemin inverse. Destiné aux téléphones mobiles, il a évolué et fonctionne maintenant avec des appareils plus grands. Bref, iOS est plus simple, mais Windows est plus puissant.

Le système d’exploitation de Microsoft offre de nombreuses possibilités et prend en charge une vaste gamme de logiciels. Les gens qui l’utilisent depuis longtemps sont tellement habitués à leurs problèmes qu’ils ne les voient plus : de nombreux logiciels ne peuvent pas être contrôlés avec un doigt, nécessitant par exemple un stylet ou un trackpad. En plus, tous les ordinateurs Windows doivent absolument avoir un logiciel de protection contre les virus, et une mise à jour régulière est requise.

Moins puissant, le système utilisé par Apple est moins complexe en n’essayant pas de tout gérer, il est aussi très sécurisé. Même le FIBI n’a pas réussi à forcer iOS. Cependant, certains utilisateurs ont vraiment besoin de plus de fonctionnalités. En essayant de multiplier les possibilités, la firme de Cupertino a un peu désorganisé son système.

Prenons Microsoft Word comme exemple. La version Windows est extrêmement puissante et assez complexe. Un homme d’affaires qui souhaite compiler le rapport annuel de son entreprise avance rapidement grâce à cet outil. Mais les nombreuses fonctionnalités deviennent écrasantes pour un étudiant qui veut simplement taper un article de cinq paragraphes. En revanche, la version iOS inclut tout ce dont les entrepreneurs ou les étudiants ont besoin. Néanmoins, l’absence de certaines options avancées la rend trop limitée pour certains cadres et des scientifiques.

Afin de rattraper son retard, Apple a annoncé plusieurs améliorations pour iOS 11, notamment un meilleur commutateur d’applications et un système de fichiers plus performant.

Connectivité sans fil : un léger avantage pour l’iPad Pro

Comme la Surface Pro, l’iPad Pro prend en charge le protocole 802.11a / b / g / n / ac, les deux appareils se connectent facilement à des points d’accès Wi-Fi. Aucun des deux ne possède un port Ethernet, des adaptateurs sont disponibles pour chaque modèle.

Le périphérique de Microsoft utilise le Bluetooth 4.1, tandis que son rival utilise Bluetooth 4.2. La version plus récente est plus rapide et utilise moins d’énergie. Néanmoins, la différence n’est pas flagrante, les accessoires compatibles  restent peu nombreux.

Actuellement, seuls les fans de la marque à la pomme ont la possibilité de configurer un accès aux données sans fil cellulaire 4G LTE (130 €), ce qui donne un accès internet pratiquement permanent. Microsoft affirme  que cette option arriverait avant la fin de cette année.

L’iPad Pro bénéficie d’une meilleure autonomie

 

Intel a réalisé de véritables progrès, elle a considérablement réduit la consommation de ses processeurs. Les Kaby Lake installés sur la Surface Pro (2017) sont plus rapides et moins énergivores que leurs prédécesseurs. Même les propriétaires de la version Core i7 peuvent bénéficier de 6 heures d’utilisation, une journée entière de travail. Ceux qui possèdent la version Core m3 peuvent espérer une autonomie de 8 heures avec une utilisation modérée.

Les processeurs série A de Apple sont réputés pour leur économie et l’iPad Pro en profite. Durant nos tests, une seule charge a duré 12 heures ou plus, assez pour une longue journée de travail et une séance vidéo à la maison.

iPad Pro vs. Surface Pro : le verdict

La Microsoft Surface Pro (2017) est excellente pour afficher toutes les fonctionnalités de Windows 10. Son vaste éventail de logiciels puissants constitue un réel avantage par rapport à son concurrent. Le kickstand lui procure également un meilleur design, les options de stockage sont nombreuses tandis que les ports et le stylet assurent le côté pratique.

Grâce à sa largeur et sa rapidité, l’Apple iPad Pro de 12,9 pouces (2017) est un ordinateur ultra portable, il ne nécessite presque aucune maintenance et convient à  ceux qui se déplacent constamment. Son écran est plus grand, il est plus rapide et l’autonomie de sa batterie est meilleure. En plus, iOS est adapté à une utilisation tactile, les claviers et les coques offrent aussi plus d’options en matière de personnalisation.

La version à 799 euros de la Surface Pro utilise un processeur Core m3, couplé à 4 Go de RAM et offre un espace de 128 Go. A prix équivalent,  l’iPad Pro est équipé d’un processeur Apple A 10X Fusion, sa mémoire vive atteint 4 Go et une capacité de stockage de 64 Go. L’un possède un processeur beaucoup plus rapide tandis que l’autre offre plus de stockage, donc aucune valeur significativement meilleure.

La Surface Pro est certainement la meilleure option pour les fans de Windows, ainsi que les entrepreneurs qui ont vraiment besoin d’un système d’exploitation puissant et les applications associées, ils sont donc prêts à supporter la complexité et les tracas supplémentaires.

Ceux qui utilisaient un iPhone ou un iPad depuis plusieurs années devraient sérieusement envisager de choisir un iPad Pro 12.9 pouces (2017) comme ordinateur principal, il convient aussi aux entreprises qui cherchent un dispositif facile à utiliser.

>> Lire aussi : Quelques astuces pour recharger rapidement votre iPad

Autres articles

Powered by iPhonologie.fr