iPhonologie.fr

Menutitle>Menu

Comment Apple se prépare à la 5G pour ses iPhone ?

La 5G va pointer le bout de son nez fin 2019 et selon les professionnels de la télécommunication, elle va booster la performance des réseaux (jusqu’à 1000 fois plus rapide que les réseaux actuels).

L’arrivée de cette technologie sera aussi un tournant majeur pour l’essor des objets connectés. Tablette, montre connectée, Smart TV et Smartphone devront s’adapter à cette nouvelle génération de réseaux.

Les géants de la téléphonie comme Apple doivent se préparer à l’arrivée de la 5G pour ses iPhone, mais comment ?

La 5G, un réseau ultra-haut débit

En 2023, les données qui circuleront sur les réseaux seront 10.000 fois plus importantes, mais avec un temps de réponse ne dépassant pas 1 milliseconde, contre 50 actuellement. La 5G va considérablement augmenter les débits : des centaines de mégabits (4G) contre des multi-gigabits pour la 5G. L’opérateur téléphonique Orange a par exemple annoncé qu’en 2019, les grandes villes seront couvertes par le réseau 5G.

La 5G va aussi faciliter l’exploitation des fréquences au-delà d’1GHz, des fréquences plus hautes que celles utilisées aujourd‘hui. Ces avancées n’intéressent pas seulement les géants de la téléphonie, mais aussi les fabricants d’objets connectés, les multinationales spécialisées dans les voitures connectées, le secteur de la robotique ainsi que la médecine.

Apple se prépare à la 5G

Selon la FCC, le régulateur américain qui gère les télécommunications, Apple a déposé la demande suivante. Apple veut tester la 5G pour ses produits dont l’iPhone. Dans sa demande, Apple précise qu’il veut utiliser les ondes millimétriques, compatibles avec la 5G.

Pour l’heure, le débit maximum autorisé sera de 10Gb/s, beaucoup plus que la fibre optique (1Gb/s) et que la 4G. La marque à la pomme s’intéresse particulièrement aux bandes de fréquence qui ont été approuvées par la FCC pour la 5G : 28 GHz (fréquence utilisée pour les transmissions terre – espace) et 39 GHz.

Les tests menés par le groupe de Cupertino auront pour objectif d’améliorer le débit des futurs iPhone 5G. La FCC a noté que « Ces évaluations fourniront des données d’ingénierie pertinentes en vue de l’exploitation de terminaux sur les futurs réseaux 5G des opérateurs télécoms ».

La 5G d’Intel ou celle de Qualcomm pour les futurs iPhone ?

Pour préparer ses iPhone à l’arrivée de la 5G, la firme à la pomme s’est tournée vers Intel pour les futures puces modem. Apparemment, il n’y a plus beaucoup d’échange entre Apple et Qualcomm, leur fournisseur depuis toujours.

Depuis la sortie de l’iPhone 7, Apple a fait appel à Intel pour la conception des puces 4G. Cela a mis un terme à sa collaboration avec Qualcomm. Par contre, chez Intel, les ingénieurs travaillent d’arrache-pied. Pour ces derniers, la conception du modem 5G est un grand challenge qu’ils ne doivent pas perdre.

Lors du CES 2017, Intel avait annoncé sa puce 5G, une des raisons pour laquelle Apple l’a choisi comme nouveau fournisseur. Si tous les tests sont concluants, on va pouvoir assister à la sortie du premier iPhone 5G d’ici un ou deux ans.

Autres articles

Powered by iPhonologie.fr